La 3e édition de l’Université d’Automne des Sans-Voix organisée les 3 & 4 octobre 2020 à l’ENS Paris (Ecole Normale Sociale de Paris) a été particulière, le contexte général nous ayant amené à en simplifier le déroulé.

La crise sanitaire et les incertitudes qui planaient sur notre organisation nous avaient incité à mettre en place une inscription préalable (via la billetterie gratuite du site Helloasso) afin d’anticiper l’aspect matériel de l’accueil des participants et du public, en particulier pour les « Causeries Publiques » programmées le samedi après-midi. Nous étions sereins car le résultat de cette billetterie nous annonçait davantage de présence que l’an dernier ! Heureuse surprise, malgré un contexte particulièrement défavorable : des défections dues au Covid dans nos propres rangs, des multiples et très réels soucis de santé des uns et des autres, l’incertitude qui a régné jusqu’au dernier moment sur l’organisation de l’évènement lui-même du fait des restrictions sanitaires sans cesse revues à la hausse pour Paris, etc …

Bouteille à moitié vide ? Oui, peut-être peut-on le voir ainsi, puisque au final 50% des préinscrits n’ont pas fait le déplacement.

Bouteille à moitié pleine ? Assurément ! Et fort bien remplie.

L’ASSEMBLEE GENERALE statutaire qui remplaçait celle reportée le 29 mars dernier pour cause de confinement, s’est déroulée le samedi en fin de matinée, en toute simplicité. Elle a permis d’acter administrativement ce qui devait l’être. Le bureau de l’association a été reconduit, cette fois pour 3 ans, suite à la modification des statuts et du règlement intérieur pour cela.

Puis les CAUSERIES PUBLIQUES du samedi après-midi ont pris toute leur place. Un évènement annuel qu’organise l’association pour DONNER LA PAROLE à celles et ceux qui veulent la prendre, à celles et ceux qui ont des choses à dire, à celles et ceux qui veulent sortir de leurs cercles de diffusion habituels, sans condition préalable ni filtre d’aucune sorte.

De 14h00 à plus de 19h30, ces « causeries publiques 2020 » ont tenues leurs promesses. 5 interventions pour 7 intervenants, pour 5 histoires particulières, certaines individuelles, d’autres collectives. Pour en savoir plus, c’est ICI