//GRAND DEBAT : le point de vue des personnes en situation de fragilité
Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Dès le 21 janvier, l’Archipel des Sans-Voix s’est étonné de l’absence de questions sociales dans les thématiques mises en débat par le gouvernement.  Nous nous sommes alors engagés activement dans la Consultation Citoyenne Complémentaire proposée par la FAS (Fédération des Acteurs de la Solidarité), et c’est tout naturellement que nous participons à l’organisation de cette restitution nationale orchestrée par la FAS au CESE le lundi 11 mars.

ORGANISATION DE L’EVENEMENT 

Sans prétendre à l’exhaustivité, l’événement s’organise autour des restitutions de constats et de solutions portées par une dizaine de délégations de personnes fragilisées invitées par les 3 organisateurs, faisant partie de leurs réseaux.
Les participants sont amenés à réagir et à mettre en avant les éléments qui leur semblent les plus pertinents au regard des résultats des débats auxquels ils ont pris part et de leur expertise.
L’enjeu de cet événement est de créer un moment fort de démocratie et de prise en compte de la parole directe des personnes en situation de fragilité et que leur voix soit entendue et transmise au Gouvernement, à la veille des conclusions tirées suite au Grand Débat National.
Le programme 
Matinée réservée aux personnes en situation de fragilité
12h30 | Forum en salle Hypostyle : temps de parole libre entre les participants et les délégations autour de leurs constats et propositions
Après-midi ouvert à la presse 
14h-14h30 | Ouverture par Patrick Bernasconi, Président du Conseil économique, social et environnemental
14h30-16h45 Restitution collective des constats et des propositions par les personnes en situation de fragilité, divisée en 3 temps :
1. Nos besoins au quotidien
2. Vers une sociéé qui associe progrès social et environnemental
3. Demandons l’accès effective à nos droits.
16h45-17h | Clôture par les déléguées et délégués du Conseil National des Personnes Accueillies ou Accompagnées (CNPA)

Pour en savoir plus, c’est ICI