/A propos
A propos 2018-01-09T11:34:49+00:00

Nos buts

L’ARCHIPEL des SANS-VOIX a été fondé pour être un PORTE-VOIX des Sans-Voix (les pauvres, les précaires et les exclus, mais pas que …), c’est-à-dire AGIR pour faire entendre et imposer dans le débat public la présence et les voix des inaudibles et invisibles de notre société, ainsi que les propositions qu’ils formulent pour résoudre leurs problématiques.

Pour atteindre ces buts

L’association organise des évènements publics et médiatiques pour DONNER LA PAROLE aux personnes et organisations concernées.

Consulter

Elle a créé un « Journal en ligne POUR et PAR les Sans-Voix » qui est un OUTIL à disposition des Sans-Voix pour leur permettre de s’exprimer, s’informer et se relier entre eux et avec tous.

Consulter

Elle porte des « projets orphelins » qui n’ont pas les moyens de s’organiser ou de se structurer, pour leur permettre d’exister, de se développer et de se faire connaitre.

Consulter

@ Crédit Photo - Olivier Duclos

Nos Objectifs

Pour 2018, nous avons les ambitions suivantes :

  • Faire de adsv.fr « Le Journal des Sans-Voix » un média de référence pour toutes les catégories sociales de la population sur l’ensemble du territoire.
  • Développer le réseau associatif solidaire existant, et organiser des événements communs et créer une communauté autour de la prise de parole-s des Sans-Voix
  • Accroitre le réseau des bénévoles aux compétences riches et variées au service des Sans-Voix
  • Poursuivre le développement des projets portés par l’Archipel des Sans-Voix.

Le 1er d’entre-eux est « GENERATION 5.0 ».

Il s’agit d’un groupe de réflexion/propositions qui s’appuie sur l’expertise de chacun-e de ses membres sur la question du chômage des seniors et de l’inéluctable précarité qui en découle.

  • Privilégier l’autonomie financière de nos projets par des partenariats, des mécénats et la collecte active permanente de dons sur Helloasso.
  • Développer un modèle économique permettant de salarier des permanents de l’association pour en assurer le fonctionnement et le développement

Pour 2019 et 2020

  • Développer les contenus et l’audience du site www.adsv.fr du Journal des Sans-Voix
  • Poursuivre le développement du réseau des bénévoles et de leurs compétences
  • Etre une force de proposition et porter d’autres projets tels que la création de centrales d’achats solidaires, le développement de complémentaires santé mutualisées, etc …

Qui sommes-nous ?

L’Archipel des Sans-Voix est une association loi 1901, laïque, apolitique, sans appartenance syndicale et sans but religieux. Son siège est 71 rue du Faubourg St Antoine à Paris 11e. Fondée le 16 février 2016, l’association est composée au 1er janvier 2018 d’une trentaine de membres cotisants et de plusieurs dizaines de bénévoles actifs et sympathisants.

Nous sommes des femmes et des hommes de 30 à 75 ans originaires de plusieurs régions de France et de tous horizons. Certains d’entre nous sont des « Sans-Voix », d’autres pas. Nous avons des parcours différents, certains plus accidentés que d’autres, mais nous sommes tous riches de ce que nous avons traversé dans la vie ou de ce que la vie nous a fait endurer.

Nous partageons un constat commun : la société dans laquelle nous vivons n’est plus en capacité de voir ni d’entendre la détresse d’une part d’elle-même. Les inégalités et les différentes formes de précarités engendrent une réalité que nous côtoyons trop fréquemment qui produit des personnes invisibles, donc inaudibles. Ces « Sans-Voix » sont des oubliés. Beaucoup ne se sentent pas ou plus exister. Ils n’existent en fait qu’à travers leur précarité. Ce sont des vies qui s’évaporent … Or chaque être humain a le droit d’être reconnu, de s’exprimer, de se divertir, d’être écouté, de s’émerveiller, quels que soient le montant et la source de ses revenu, son travail ou sa situation sociale. Chaque être humain fait partie du Monde et à ce titre doit être reconnu.

Nous avons donc décidé de « faire notre part » pour changer cela, en agissant concrètement afin de faire entendre et imposer dans le débat public la présence et les voix de tous ceux que l’on entend trop peu.

Pourquoi le nom d’ « ARCHIPEL des Sans-Voix » ?

Parce que dans un Archipel, chaque entité conserve sa personnalité propre, son histoire, ses valeurs, ses particularismes, sa Vie propre. Parce qu’un Archipel est un MOYEN d’affirmer son existence au milieu des autres, de rayonner et d’AGIR AVEC PLUS DE FORCE POUR LE BIEN COMMUN en CONSERVANT SON IDENTITE.

Historique du projet

A l’origine du projet : une rencontre avec Isabelle Maurer lors d’une soirée d’échanges organisée en février 2015 à l’occasion de le sortie de son livre « Je ne baisserai plus les yeux » , sur le thème « Précarité et pauvreté : comment rester debout ? ».

Le témoignage d’Isabelle ce soir-là sur son quotidien, sur ses engagements et sur ses combats au nom des précaires et des exclus de Mulhouse, avec sa verve et son charisme, a été pour tous les auditeurs présents une leçon de vie et d’humanité. Elle a su personnifier une réalité que nous côtoyons sans vraiment la voir et encore moins la comprendre. L’absence de telles personnes dans le débat public et l’impossibilité pour elles de trouver des canaux d’expressions nous est apparu totalement injuste. Comme Il était alors impossible d’en rester des spectateurs passifs, nous avons décidé d’en devenir des acteurs engagés pour « faire notre part ».

Isabelle MAURER
Isabelle MAURER
citoyenne précaire et engagée dans de nombreuses associations, vit à Mulhouse. Elle est connue depuis 2013 pour son apostrophe de Jean-François Copé dans l’émission télévisée « des Paroles et des Actes » animée par David Pujadas. Elle est l’auteure en 2014 d’un livre biographique « Je ne baisserai plus les yeux » (Editions Les Arênes)